Guide de présentation des mémoires et des thèses

Règles des éléments d’une référence

De manière générale, une référence comporte, dans l’ordre, un certain nombre d’éléments bien précis.

Auteur

Règles générales

  • Sans auteur ou anonyme
    Lorsque le nom de l’auteur est inconnu, la référence bibliographique est établie au titre du document. Placer alors la date de publication après le titre.
    Exemple : Le Petit Larousse illustré. (2010). Paris : Larousse.
  • Un seul auteur
    Le nom de famille est transcrit au long et suivi d’une virgule. Viennent ensuite les initiales du prénom suivi d’un point. Seule la première lettre du nom de famille et du prénom de l’auteur doit être en majuscule. Dans le cas d’un prénom composé, mettre les initiales des deux parties du prénom séparées par un trait d’union (par exemple : J.-B. pour Jean- Baptiste).
  • Deux à sept auteurs 
    Pour chaque auteur, écrire le nom de famille, virgule et les initiales du prénom. Une virgule sépare chaque auteur mais le dernier auteur est relié au précédent par « et ». 

Exemple :

Deux à sept auteurs

Ballanfat, M. et Labère, N. (2007). Argumenter et analyser un problème. Levallois-Perret : Studyrama.

Ménard, L., Institut canadien des comptables agréés, Ordre des experts comptables et des comptables agréés, Institut des réviseurs d'entreprises et Compagnie nationale des commissaires aux comptes (2011). Dictionnaire de la comptabilité et de la gestion financière : anglais-français avec index français-anglais. (3e éd.). Toronto : Institut canadien des comptables agréés.

  • Huit auteurs et plus
    Écrire le nom des six premiers auteurs suivi d'une virgule, d’une espace, de trois points de suspension, d'une espace et du dernier auteur (pas de « et »).

Exemple :

Huit auteurs et plus

Tremblay, T., Rochefort, N., Gagnon, A., Fortin, M., Hébert, C., Souci, B.,  ... Déry, G. (2015). La structuration d'une économie. Montréal : Chenelière.

Règles particulières

  • Différents auteurs avec le même nom de famille et la même initiale
  • Écrire le prénom au long après le nom de famille.

Exemple :

Dobash, Rebecca Emerson et Dobash, Russell. (1992). Women, violence, and social change. London : Routledge.

  • Auteur comme directeur, compilateur, etc.
    Lorsque l’auteur correspond au directeur ou au compilateur de la publication, ajouter la mention « (dir.) » ou « (comp.) » entre parenthèses pour indiquer la nature de la contribution après le nom de l’auteur. S’il y a plusieurs auteurs pour ce même qualificatif, l’indiquer après le nom du dernier directeur ou compilateur. 

Exemples :

Gauthier, B. (dir.).  (2009). La recherche sociale : de la problématique à la collecte des données. Québec : Presses de l’Université du Québec.

Legault, G. et Rachédi, L. (dir.). (2008). L'intervention interculturelle (2e éd.). Montréal : Gaëtan Morin.

  • Auteur comme traducteur
    Dans le cas de la traduction d’un ouvrage original, spécifier, entre parenthèses après le titre, les traducteurs comme suit : l'initiale du prénom et le nom du ou des traducteurs suivi d’une virgule et de la mention « trad. ».

Exemple :

Schön, D. A. (1994). Le praticien réflexif à la recherche du savoir caché dans l'agir professionnel. (J. Heynemand et D. Gagnon, trad.). Montréal : Éditions Logiques.

  • Auteur qui est aussi l’éditeur
    Si l’éditeur joue le rôle d’auteur et est déjà indiqué dans la zone « Auteur », ne pas répéter le nom de l’éditeur dans la zone de publication, remplacer plutôt par « l’auteur ».

Exemple :

Organisation internationale de normalisation (ISO). (1975). Acoustique de calcul d'isosonie. Norme ISO 532:1975. Genève : l'auteur.

  • Auteur qui cite les travaux d’un autre auteur (méta-analyse)
    Lorsqu’un auteur fait référence aux travaux d’un autre auteur dans son propre ouvrage, cette référence dite  secondaire sera citée dans la liste des références ou dans la bibliographie précédée d’un astérisque « * ». Pour une définition de la méta-analyse, consulter le lexique.

Auteur collectif

  • L’auteur collectif peut être le nom d’une association, d’un organisme, d’une institution, d’une administration publique, etc.
  • Utiliser la forme courante du nom de la collectivité dans la langue du pays d'origine sauf si le nom figure en français dans le document.
  • Il est recommandé d'utiliser la forme au long plutôt que l'abréviation; toutefois, pour les collectivités mieux connues sous un acronyme, c'est-à-dire un sigle qui se prononce comme un mot, privilégier l'acronyme.

Exemples :

Confédération des syndicats nationaux. (2012). Ne comptons que sur nos propres moyens. Ville Mont-Royal : M éditeur.

 

UNESCO. (2010). Investir dans la diversité culturelle et le dialogue interculturel : rapport mondial de l’UNESCO. Paris : éditions Unesco.

Date de publication

Règles générales

  • Inscrire l’année de parution (la plus récente, s’il y en a plusieurs) entre parenthèses suivie d’un point après l’auteur.
  • Pour un ouvrage ou une source en plusieurs volumes ou produit sur plusieurs années, donner la date de début et de fin de l’ouvrage.
  • En l’absence de date ou s’il y a un doute sur la date écrire « s. d. », entre parenthèses.

Exemple :

Podz, L. (réalis.), Avard., F. (aut.) et Mercier, J.-F. (aut.). (2004-2006). Les Bougons, c’est aussi ça la vie. [Série télévisée, DVD]. Montréal : Atlantis Vivafilm.

Règles particulières

  • Actes de colloque, communication dans une conférence
    Inclure dans le titre, la date et le lieu de la conférence

Exemple :

Centre d’études sur le droit international et la mondialisation et Clinique internationale de la défense des droits humains. (2006, mars). Colloque international. L'enseignement clinique pour consolider la protection des droits humains. Actes du colloque, 30-31 mars 2006, UQAM, Montréal. Montréal : IEIM, Institut d’études internationales de Montréal.

  • Un journal (quotidien, hebdomadaire)
    Ajouter la date de parution, soit le jour ou la semaine selon le cas, et le mois après l’année de publication, entre parenthèses.

Exemple :

Auzanneau, M. (2001, 22 mars). Sur le divan virtuel. L'Express, p. 12.

  • Ouvrage traduit
    Écrire la date de parution de la traduction entre parenthèses après l’auteur.
    L’année de parution du document original est donnée après les informations de publication.

Exemple :

Grisham, John. (2006). Le dernier match. Paris : Éditions Robert Laffont. 2003.

  • Plusieurs ouvrages du même auteur et de la même année.
    Si plusieurs documents cités ont le(s) même(s) auteur(s) et la même année de publication, on ajoute les lettres a, b, c... après l'année de la façon suivante : « (2010a) ».

Exemples :

Clark, K. B. et Clark M. P. (1939a). The Development of self consciousness of self and the emergence of racial identification in Negro pre-school children. Journal of Social Psychology, 10, 591-599.

 

Clark, K. B. et Clark M. P. (1939b). Segregation as a factor in the racial identification of Negro preschool children. Journal of Experimental Education, 8, 1961-1965.

  • Ouvrage non publié, mais « accepté » : sous presse.
    Si le document est accepté pour publication, mais non encore publié, mettre la mention « sous presse » entre parenthèses à la place de l’année de publication.
    Si le document n’est pas accepté ou n’est pas publié, mettre l’année lorsque le document a été produit.

Exemple :

Venet, M., Bigras, M. et Normandeau, S. (sous presse). Les qualités psychométriques du PSA-A dans un contexte de dépistage en milieu scolaire. Revue canadienne des sciences du comportement.

  • Date de copyright
    Indiquer, si disponible, l’année de copyright (généralement précédée du symbole ©) à la fin de la référence entre parenthèses et précédée de la mention « (œuvre originale publiée en xxxx) ».

Exemple :

Balibar, É. (1979). Cinq études du matérialisme historique. Paris : François Maspero. (Œuvre originale publiée en ©1974).

  • Date de publication approximative
    Lorsqu’il s’agit d’une date approximative, ajouter « ca », pour circa devant la date et mettre le tout entre parenthèses.

Exemple :

Genoude, A.-E. (dir.). (ca 1820). Sainte Bible. Paris : Gaume.

  • Date pour une publication en cours.
    Lorsqu'une publication se continue dans le temps, notamment dans le cas d'un périodique, d'une base de données ou d'un dossier de presse, on indique la date de création suivie immédiatement d'un tiret ouvert pour montrer que le contenu se poursuit dans le temps.

Corridart. (1976- ). [Dossier de presse]. Collection des dossiers d’artistes, Bibliothèque des arts, UQAM. 

 

Education Resources Information Center. (1966- ). ERIC [Base de données]. Récupéré de http://www.eric.ed.gov/

  • Document électronique
    Pour la version numérisée d’un document imprimé, choisir la date de publication de l'œuvre imprimée.

Exemple :

Marx, K. (1935). Le capital. Paris : Presses universitaires de France. Récupéré de http://classiques.uqac.ca/classiques/Marx_karl/capital_borchardt/capital_borchardt.html

  • Pour un site Web dont le contenu est souvent modifié (comme un Wiki), en plus de la date de publication, préciser l’heure de la version (ces informations chronologiques se trouvent à la fin du document). Indiquer également la date de consultation après « Récupéré le » suivi de l’adresse URL.

Donald Trump. (2017, 27 juin, 13 h 47). Dans Wikipédia, l'encyclopédie libre. Récupéré le 4 juillet 2017 de https://fr.wikipedia.org/wiki/Donald_Trump

Titre et sous-titre

Monographie (livre):

  • Écrire le titre et le sous-titre en caractères italiques.
  • Séparer le titre du sous-titre par les deux points ou un point.
  • Mettre en majuscules uniquement la première lettre du premier mot du titre et du sous-titre si ce dernier est séparé du titre par un point. Cette règle s’applique peu importe la langue de l’ouvrage cité.
  • Pour la ponctuation : un ouvrage en langue anglaise conserve ses règles de ponctuation. On applique les règles de ponctuation du français pour les autres langues étrangères.
  • Après un titre en langue étrangère, on peut présenter la traduction française de celui-ci entre crochets et en caractères droits si l’on présume que la langue originale est inconnue de plusieurs lecteurs.

Exemple :

Le May, D., Goudau, D. et Pelletier, M.-L. (2008). La recherche documentaire en droit (6e éd.). Montréal : Wilson et Lafleur. 

Actes de colloque (Proceedings)

  • En français, mettre en majuscule la première lettre du titre et la première lettre du nom du colloque.
  • En anglais, mettre en majuscule la première lettre du titre et les premières lettres de tous les mots du nom du colloque, à l’exception des articles, prépositions, etc.
  • Ajouter toute information concernant le colloque (la date, le nom de l’association, etc.) précédé de « Actes du colloque, congrès, etc. », le tout en caractères italiques.

Exemple :

Centre d’études sur le droit international et la mondialisation et Clinique internationale de la défense des droits humains. (2006). Colloque international. L'enseignement clinique pour consolider la protection des droits humains. Actes du colloque, UQAM, Montréal, 30-31 mars 2006. Montréal : IEIM, Institut d’études internationales de Montréal.

Article de périodique (revue, journal) :

  • Écrire le titre et le sous-titre de l'article en caractères droits

Exemple :

Moreau, M. (1982). L'approche structurelle familiale en service social : le résultat d'un itinéraire critique. Revue internationale d'action communautaire, 7(47), 159-171.

Périodique et journal

  • Mettre en majuscules la première lettre des mots du titre et du sous-titre.
  • Écrire le titre en caractères italiques

Exemple :

Le Nouvel Observateur. (1964- ). Paris : Le Nouvel Observateur.

Édition (pour un ouvrage imprimé) ou version (pour une source numérique)

  • Pour les éditions autres que la première, spécifier le numéro et la nature de l’édition (2éd. rév. et augm. pour une deuxième édition révisée et augmentée). Pour les versions autres que la première, indiquer le numéro de la version.
  • Ajouter ces informations, entre parenthèses et en caractères droits, directement après le titre.

Exemple :

Beauchemin, J. (2007). La société des identités : éthique et politique dans le monde contemporain (2e éd. rév. et augm.). Outremont : Athéna Éditions.

Type de document / Support

Afin de permettre une meilleure identification et un meilleur repérage du document en question, il est recommandé de préciser la nature du document ou du support entre crochets et ce, après le titre. Exemples : [Brochure] [Film] [DVD] [Carte]. Il est important, pour un même type de ressource, d’utiliser une terminologie identique pour l’ensemble des références bibliographiques d’un document.

Pour connaître la terminologie des types de ressource, utiliser la  recherche par type de ressource .

Exemples :

Boisvert, J., Dulong, M., Fortin, J., et Lefebvre, D. (2009). Zénith : français, langue d'enseignement : 3e année du 2e cycle du secondaire [Manuel de l’élève]. Saint-Laurent : ERPI.

 

Stanké, B. (2009). Temps temps [Jeu éducatif]. Montréal : Chenelière Éducation.

 

Chandès, H., Charles, D. et Ujica, A. (1999). 1 monde réel [DVD]. Arles : Actes Sud.

 

Godowsky, L. (1927). Passacaglia [Enregistré par Marc-André Hamelin, piano]. Dans Sonata and Passacaglia [Disque compact audio]. Londres : Hyperion. (2002)  

 

Informations de publication (document imprimé) et de localisation (document numérique)

Document imprimé

Règles générales

  • Indiquer la ville de publication suivie d’une virgule et en cas d'ambiguïté, du pays
  • Faire suivre le lieu de publication par une espace suivi de deux points (:) et une autre espace
  • Écrire ensuite le nom de la maison d’édition 
  • En l’absence de lieu de publication, inscrire « s. l. » pour « sans lieu », entre parenthèses.
  • Indiquer « s. l. n. é. » pour « sans lieu ni éditeur », entre parenthèses

Règles particulières

Adams, B.N. (2002). Contemporary sociological theory. Thousand Oaks, CA. : Pine Forge Press.

Beatles. (1987). The Beatles fake book [Partition musicale]. Winona, MN. : Hal Leonard. 

Gioia, G. A. (2000). BRIEF : Behavior Rating Inventory of Executive Function [Test]. Odessa, FL. : Psychological Assessment Resources.

  • Si plusieurs lieux d’édition sont mentionnés, ne donner que le premier.
  • Si l’éditeur joue aussi le rôle d’auteur et est déjà indiqué dans la zone « auteur », ne pas répéter le nom de l’éditeur, le remplacer plutôt par « l’auteur ».

Exemple :

Commission de la représentation électorale du Québec. (2012). Rapport des dépenses reliées à la délimitation des circonscriptions électorales : carte électorale 2011. Québec : l’auteur.

Document numérique

  • S’il s’agit d’un site Web ou d’une ressource sur Internet, ajouter « Récupéré de » suivi de l’adresse URL au complet du site ou de la page Web.
  • Dans le cas où l’adresse URL d’une page ou d’un document dans un site est vraiment trop longue et difficile à lire, opter pour l’adresse de la page d’accueil du site avec des indications sur la section pour les retrouver.
  • La date de la consultation n’est pas indiquée dans la référence, sauf dans les cas où la source est sujette à être modifiée régulièrement (par ex., Wikipédia, un site de données statistiques ou un site de données boursières).

Exemples :

Office de la langue française. (2000-). Le grand dictionnaire terminologique (GDT). Récupéré de http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/

 

Art interactif. (2017, 4 juin, 12 h 16). Dans Wikipédia, l'encyclopédie libre. Récupéré le 4 juillet 2017 de  http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_interactif

  • Pour citer un document (article, périodique, livre, etc.) en version numérique, il existe plusieurs façons de procéder selon le cas de figure :
    • En premier lieu, toujours donner les mêmes informations que la version imprimée.
    • Privilégier l’identificateur d’objet numérique (Digital Object Identifier, DOI) si disponible. Le DOI est un identificateur permanent utilisé pour citer des ressources numériques. En l’absence de ce numéro, on peut fournir l’URL de la page d’accueil du périodique ou de l’éditeur du livre.
    • Pour les références avec DOI, les trois formes suivantes sont acceptées. Toutefois, dans un but d’uniformité, bien que ces trois formats soient acceptables, il est recommandé de s’en tenir à un seul pour l’ensemble de sa bibliographie.

Exemples :

Warne, R. T., Astle, M. C., et Hill, J. C. (2018). What do undergraduates learn about human intelligence? An analysis of introductory psychology textbooks. Archives of Scientific Psychology, 6(1), 32-50. https://doi.org/10.1037/arc0000038

Hauser, J. (2006). Biotechnology as mediality : Strategies of organic media art. Performance Research: A Journal of the Performing Arts, 11(4), 129-136. http://dx.doi.org/10.1080/13528160701363663

Berger, E. A. et Paris, C. M. (2014). Exploring the role of Facebook in re-shaping backpacker's social interactions. Dans Z. Xiang et L. Tussyadiah (dir.), Information and communication technologies in tourism 2014: Proceedings of the International Conference in Dublin, Ireland, January 21-24, 2014 (p. 299-312). Cham : SpringerLink. doi: 10.1007/978-3-319-03973-2

  • Compte tenu du changement fréquent de couverture et de fournisseur des bases de données, si l’article ou le livre est uniquement accessible dans une base de données, ne fournir que les informations de la version imprimée, sans le nom de la base de données et sans son adresse Web. Indiquer le DOI si disponible.

Exemple :

Hauser, J. (2006). Biotechnology as mediality : Strategies of organic media art. Performance Research : A Journal of the Performing Arts, 11(4), 129-136. http://dx.doi.org/10.1080/13528160701363663

Pages (pour un livre, un chapitre de livre, une encyclopédie ou un document numérique)

  • On ne donne pas le nombre total de pages. 
  • Pour une référence à un chapitre, on inscrit les pages précises de celui-ci. Si le document est en version électronique et n’est pas paginé, on inscrit si possible le titre du chapitre, de la section ou le numéro du paragraphe. Ajouter ensuite « Récupéré de » suivi de l’adresse URL.
  • Écrire « s. p. » pour « sans pagination », entre parenthèses.

Exemple :

Hamel, J. (2007). Le rapport au travail et la « génération numérique ». Dans S. Bourdon et M. Vultur (dir.), Les jeunes et le travail (p. 68-88). Québec : Éditions de l'IQRC.

Volume, fascicule, pages (pour un article de périodique ou de journal)

Règles générales

  • Donner le numéro du volume après le titre du périodique, tous les deux en italiques et séparés par une virgule. Le volume est suivi, sans espace, par le numéro de fascicule en caractères droits et entre parenthèses.
  • Ne pas ajouter la mention vol. ni numéro ou  avant le chiffre.
  • Donner les pages de début et de fin de l’article cité, séparées par un trait d’union. Séparer les pages discontinues par une virgule.
  • Faire précéder de « p. » les numéros de page seulement s’il s’agit d’un article de journal. 

Exemples :

Lapointe, M.-È. (2011). Le droit international humanitaire, à la merci des compagnies militaires privées? Revue québécoise de droit international, 24(1), 69-105.

 

Auzanneau, M. (2001, 22 mars). Sur le divan virtuel. L'Express, p. 12.

Règles particulières

  • Pour un article sous presse, omettre l’information relative au volume, numéro et page.

Collection

Ne pas mentionner la collection.

Informations manquantes

  • Sans auteur ou anonyme
    Lorsque le nom de l’auteur est inconnu, la référence bibliographique est établie au titre du document. Placer alors la date de publication après le titre.
    Exemple : Le Petit Larousse illustré. (2010). Paris : Larousse.
  • Sans date de publication,  non publié ou sous presse.
    En l’absence de date ou s’il y a un doute sur la date écrire « s. d. », entre parenthèses.
  • Sans lieu de publication 
    En l’absence de lieu de publication, inscrire « s. l. » pour « sans lieu », entre parenthèses.
  • Sans lieu de publication ni éditeur
    Indiquer « s. l. n. é. » pour « sans lieu ni éditeur », entre parenthèses
  • Sans pagination (pour un chapitre, un article de périodique)
    Écrire « s. p. » pour « sans pagination », entre parenthèses.
Retour en haut de page
Question?